Douleurs aux pieds

Pathologie

Le pied plat est caractérisé par un affaissement de la voûte plantaire avec diminution de la hauteur de l’arche interne du pied. Le phénomène s’accompagne habituellement d’un excès de pronation (hyperpronation).

Certains parents s’inquiètent des pieds plats de leur enfant. Il faut tout d’abord savoir qu’à la naissance le pied est potelé par un excédent de graisse qui se réduit dans les 2 premières années de l’enfant. Le pied se dessine à partir de cet âge selon ses cambrures. Il faut ensuite savoir que la voûte plantaire commence à se former via le travail des muscles du pied durant la marche. Un enfant finalise le développement musculaire et proprioceptif de ses pieds à l’âge de 8 ans. Un bilan est donc nécessaire pour visualiser le développement des pieds d’un enfant. Le pied est donc plat dans ses premiers pas et sa déformation se réduit progressivement jusqu’à l’âge de 8 ans à condition d’avoir un développement musculaire correct.

Le pied plat congénital serait causé par une insuffisance musculaire et une distension ligamentaire du pied qui ne permettrait pas à la voûte plantaire de se positionner normalement.

Le pied plat acquis provient d’une déformation du pied dans laquelle la position des os les uns par rapport aux autres a été modifiée. Cette modification peut être causée par de nombreux facteurs perturbateurs de la fonction musculaire et ligamentaire (chaussures, traumatismes,…)

Solutions

  • Semelles actives Tedop
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes.
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS


 

Pathologie

Le pied creux (hypersupinateur) est caractérisé par l’accentuation exagérée de la voûte plantaire. Elle correspond à l’augmentation de hauteur des arches du pied et s’accompagne régulièrement de griffe d’orteils. Le pied creux est souvent rigide et instable. Il est donc plus facilement sujet à des entorses externes de la cheville.

Solutions

  • Semelles actives Tedop
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes.
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

L’instabilité du pied est causée par une hypermobilité articulaire. Elle est tout le mouvement qui se produit dans une articulation en réponse aux forces qui interagissent sur l'articulation au moment où celle-ci devrait être stable sous de telles forces.

L’hyperpronation du pied produit une instabilité articulaire, appelée hypermobilité lorsque le pied est en charge. Cette hypermobilité est à l'origine de certains problèmes tels que la métatarsalgie, subluxation de l'articulation métatarso-phalangienne et des neuromas.

Lorsque le pied est en pronation pendant la propulsion, le mécanisme de verrouillage osseux du tarse devient moins efficace. Le tarse devient instable, les muscles de la phase d'appui sont incapables de stabiliser efficacement les articulations distales. Aucun os distal ne peut être stabilisé si les os proximaux sont instables. Lors du décollement du talon, les forces supportées par l'avant-pied provoquent des mouvements anormaux des os de l'avant-pied les uns par rapport aux autres, ainsi qu'une diminution de la stabilité osseuse. L'articulation subit des dislocations partielles (subluxations).

Solutions

  • Semelles actives Tedop
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

La métatarsalgie est un terme non spécifique qui définit une douleur au niveau des métatarsiens, plus communément au niveau de l'articulation métatarso-phalangienne.

La métatarsalgie chronique est plus souvent causée par des microtraumatismes produits par l'hyperpronation du pied lors de la propulsion. Le pied ne pouvant se verrouiller, ses articulations déviées et hypermobiles étirent les tissus ligamentaires et capsulaires entraînant une inflammation. L'hyperpronation du pied peut également provoquer des cisaillements anormaux sur les têtes des métatarsiens pouvant favoriser l'apparition de douleurs.

Qu’est-ce que L’hypermobilité ? L’hypermobilité est tout le mouvement qui se produit dans une articulation en réponse aux forces qui interagissent sur l'articulation au moment où celle-ci devrait être stable sous de telles forces.

L’hyperpronation du pied produit une instabilité articulaire, appelée hypermobilité lorsque le pied est en charge. Cette hypermobilité est à l'origine de certains problèmes tels que la métatarsalgie, subluxation de l'articulation métatarso-phalangienne et des neuromas.

Lorsque le pied est en pronation pendant la propulsion, le mécanisme de verrouillage osseux du tarse devient moins efficace. Le tarse devient instable, les muscles de la phase d'appui sont incapables de stabiliser efficacement les articulations distales. Aucun os distal ne peut être stabilisé si les os proximaux sont instables. Lors du décollement du talon, les forces supportées par l'avant-pied provoquent des mouvements anormaux des os de l'avant-pied les uns par rapport aux autres, ainsi qu'une diminution de la stabilité osseuse. L'articulation subit des dislocations partielles (subluxations).

Une chute antérieure du tronc peut aussi occasionner une surcharge du poids sur l’avant du pied. Le port de la tête en antériorité peut être causé par un déséquilibre maxillo-facial (mâchoires), un trouble oculomoteur (yeux) ou un trouble vestibulaire (oreille interne)

Solutions

Corrections des pieds :

Correction maxillo-faciale :

Correction Oculomotrice :

Traitement en orthokinésie

Solutions standards en ligne Posturoshop

Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS.

 

Pathologie

Le neuroma intermétatarsien, appelé aussi « syndrome de Morton », est une douleur qui se développe dans la région de la bifurcation du paquet neurovasculaire passant entre les orteils.

La douleur siège, de manière élective, dans le troisième espace inter-métatarsien, plus rarement dans le deuxième et, exceptionnellement, dans les 1er et 4ème. Cette douleur est de type « décharge électrique », obligeant souvent le patient à se déchausser, afin de calmer la symptomatologie. Elle peut être réveillée par une pression punctiforme de la face plantaire et s'accompagne fréquemment d’irradiations vers les orteils adjacents, qui sont le siège de paresthésies.

Les troubles morphostatiques du pied et le port de chaussures étroites avec talons hauts sont des facteurs prédisposants. De même, des activités sportives importantes peuvent par les contraintes micro-traumatiques qu'elles engendrent faciliter la survenue de cette pathologie.

La maladie de Morton est liée à l'hyperpronation. Les métatarsiens bougent pendant la pronation du pied, diminuant l'espace intermétatarsien et provoquant le pincement du paquet neurovasculaire située juste en dessous et à l'extérieur des têtes métatarsiennes. De plus, la pronation du pied pendant la propulsion provoque une hypermobilité des métatarsiens qui glissent excessivement sous l'effet du poids du corps, alors que les tissus mous sont incapables de suivre le mouvement de ceux-ci. Le glissement des métatarsiens cisaille les tissus mous plantaires, les traumatisant et les fibrosant avec le temps.

Qu’est-ce que L’hypermobilité ? L’hypermobilité est tout le mouvement qui se produit dans une articulation en réponse aux forces qui interagissent sur l'articulation au moment où celle-ci devrait être stable sous de telles forces.

L’’hyperpronation du pied produit une instabilité articulaire, appelée hypermobilité lorsque le pied est en charge. Cette hypermobilité est à l'origine de certains problèmes tels que la métatarsalgie, subluxation de l'articulation métatarso-phalangienne et des neuromas.

Lorsque le pied est en pronation pendant la propulsion, le mécanisme de verrouillage osseux du tarse devient moins efficace. Le tarse devient instable, les muscles de la phase d'appui sont incapables de stabiliser efficacement les articulations distales. Aucun os distal ne peut être stabilisé si les os proximaux sont instables. Lors du décollement du talon, les forces supportées par l'avant-pied provoquent des mouvements anormaux des os de l'avant-pied les uns par rapport aux autres, ainsi qu'une diminution de la stabilité osseuse. L'articulation subit des dislocations partielles (subluxations).

Solutions

  • Semelles actives Tedop
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

L’hallux valgus du pied est une déviation du gros externe vers l’extérieur du pied. Son mécanisme de déformation est principalement causé durant une pronation excessive prolongée du pied. L’articulation médio-tarsienne déverrouillée induit l'hypermobilité du premier rayon pendant la propulsion. Le premier rayon instable est forcé en dorsiflexion et en inversion, ce qui provoque la subluxation de la première articulation métatarso-phalangienne. La déformation est progressive et influencée par l'importance de la pronation.

Qu’est-ce que L’hypermobilité ? L’hypermobilité est tout le mouvement qui se produit dans une articulation en réponse aux forces qui interagissent sur l'articulation au moment où celle-ci devrait être stable sous de telles forces.

L’’hyperpronation du pied produit une instabilité articulaire, appelée hypermobilité lorsque le pied est en charge. Cette hypermobilité est à l'origine de certains problèmes tels que la métatarsalgie, subluxation de l'articulation métatarso-phalangienne et des neuromas.

Lorsque le pied est en pronation pendant la propulsion, le mécanisme de verrouillage osseux du tarse devient moins efficace. Le tarse devient instable, les muscles de la phase d'appui sont incapables de stabiliser efficacement les articulations distales. Aucun os distal ne peut être stabilisé si les os proximaux sont instables. Lors du décollement du talon, les forces supportées par l'avant-pied provoquent des mouvements anormaux des os de l'avant-pied les uns par rapport aux autres, ainsi qu'une diminution de la stabilité osseuse. L'articulation subit des dislocations partielles (subluxations).

Solutions

  • Semelles actives Tedop
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

Il s’agit d’une déformation d’un orteil au niveau de l’articulation inter-phalangienne proximale et/ou distale. Elle peut être isolée ou associée à un hallux valgus.

Elle est favorisée par le port de chaussures au bout trop étroit et aux talons hauts. Le pied malpositionné (hyperpronaté ou hypersupinaté) peut occasionner une instabilité du pied et favoriser un agrippement des orteils. Cet agrippement prolongé peut se rigidifier avec le temps en position de griffe.

Une chute antérieure du tronc peut aussi occasionner une surcharge du poids sur l’avant du pied et occasionner un agrippement des orteils pour améliorer la stabilité du corps. Le port de la tête en antériorité, responsable de l’antériorité du tronc, peut être causé par un déséquilibre maxillo-facial (mâchoires), un trouble oculomoteur (yeux) ou un trouble vestibulaire (oreille interne).

Solutions

Corrections des pieds :

Correction maxillo-faciale :

Correction Oculomotrice :

Traitement en orthokinésie

Solutions standards en ligne Posturoshop

Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS.

 

Pathologie

Le tendon d'Achille est le tendon du corps qui subit les plus importantes contraintes, allant jusqu'à plusieurs centaines de kilos de traction pour un calibre minimal d’environ 1 cm². On parlera plutôt de tendinopathie que de tendinite, étant donné la diversité anatomopathologique.

Ces tendinopathies peuvent être divisées en :

  • tendinopathies corporéales
  • péri-tendinites ou ténosynovites
  • tendinopathies basses

Tendinopathies corporéales : il s'agit de tendinopathies dégénératives sur micro-ruptures des fibres tendineuses, secondaire à des traumatismes répétés. Cette tendinopathie est très fréquente chez le sportif, en particulier chez le coureur de fond de plus de trente ans. Elle apparaît dans la grande majorité des cas au niveau de la zone moins bien vascularisée du tendon, environ 4 cm au-dessus de l'insertion calcanéenne.

Les péri-tendinites : il s'agit d'une inflammation avec dépôt de fibrine à partir de liquide riche en fibrinogène entre la gaine et le tendon. On retrouve un empâtement diffus et douloureux de la région enflammée, avec parfois crépitations.

Tendinopathies basses : il sera nécessaire de rechercher, dans ces tendinopathies d'insertion plus que dans les autres, une origine inflammatoire (pelvispondylite, syndrome de Feissinger-Leroy-Reiter, polyarthrite rhumatoïde ou arthrite psoriasique).

Les tendinopathies Achiléennes sont souvent liées à une hyperpronation du pied. Il faut savoir que la pronation excessive du pied est accompagnée d'une rotation interne du tibia qui tend à tirer d’un rapide coup de fouet le tendon d'Achille vers l’intérieur. Cela peut donc entraîner des déchirures microscopiques et une inflammation du tendon. Sachant que la pronation est accompagnée d'une rotation interne du tibia alors que l'extension du genou est accompagnée d’une rotation externe du tibia, une pronation excessive prolongée favorisera le genou à commencer son extension alors que l'articulation sous-astragalienne sera toujours en pronation. Cette torsion entraînera un transfert du tendon d'Achille, et provoquera des détériorations vasculaires, menant à des changements dégénératifs.

Solutions

  • Semelles actives Tedop avec sangles Kinépod.
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes avec sangles Kinépod.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

La maladie de Sever est une ostéochondrite ou ostéochondrose. C’est une anomalie de la croissance de l'os et du cartilage chez l'enfant. C'est un groupe de maladies de causes inconnues caractérisées par l’interruption de la vascularisation du noyau d’ossification primaire ou secondaire des os concernés.

L'ostéochondrite apparaît entre 5 et 14 ans selon sa localisation et concerne principalement les individus plus ou moins sportifs.

La maladie de Sever se caractérise par une douleur située au niveau du calcanéum (arrière du talon).

La maladie de Sever est souvent aggravée par une hyperpronation du pied. Il faut savoir que la pronation excessive est accompagnée d'une rotation interne du tibia qui tend à tirer d’un rapide coup de fouet le tendon d'Achille vers l’intérieur. Cela peut donc entraîner une lésion du l’attache cartilagineuse sur laquelle le tendon s’attache.

Solutions

  • Semelles actives Tedop avec sangles Kinépod.
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes avec sangles Kinépod.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

La tendinopathie du jambier postérieur est assez fréquente et est nettement favorisée par une hyperpronation du pied. Il peut s'agir d'une tendinopathie d'insertion sur le scaphoïde tarsien ou d'une ténosynovite derrière la malléole interne. La luxation de ce tendon est rare, par contre, la tendinopathie dégénérative avec allongement progressif puis rupture partielle et complète du tendon est plus fréquente.

Solutions

  • Semelles actives Tedop avec sangles Kinépod.
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes avec sangles Kinépod.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

L'aponévrose ou fascia plantaire est une structure fibro-musculaire qui fait partie du système suro-achilléo-plantaire. Elle est mal vascularisé et plus élastique. Elle est sollicitée par les mouvements d'impulsion et en présence de pieds qui s'affaissent.

C’est le plus souvent au niveau postéro-interne, à son insertion sur le calcanéum, que l'aponévrose plantaire présente une inflammation douloureuse. Cette douleur peut irradier vers le gros orteil. Elle est présente de façon classique lors de la pose du pied pour la première fois le matin, après le repos nocturne. Il existe une douleur palpatoire élective, relancée à la dorsiflexion du gros orteil. Les radiographies seront le plus souvent normale chez les jeunes patients sportifs mais montreront une « épine calcanéenne » chez le patient plus âgé. Cette épine traduit une traction du fascia sur le calcanéum mais n'est pas douloureuse par elle-même.

L'aponévrose plantaire semble aussi liée à l'hyperpronation. En effet, l’éversion prolongée du calcanéum pendant la phase d'appui intermédiaire entraîne un étirement de l'aponévrose plantaire. Si le pied ne repart pas en supination, la tension de l'aponévrose plantaire augmente lors du décollement du talon, quand le poids du corps est concentré sur l'avant-pied et que le triceps par sa contraction exerce une traction sur le calcanéum. La pronation excessive couplée à ces facteurs pendant la course, provoque une énorme augmentation de tension qui résulte en des microtraumatismes de l'aponévrose plantaire suite à la surcharge répétitive et à l’accumulation de stress.

Solutions

  • Semelles actives Tedop avec sangles Kinépod.
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes avec sangles Kinépod.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

L’épine de Lenoir est ce qu’on nomme plus communément l’épine calcanéenne. C’est une excroissance osseuse anormale (qui pointe vers l’avant-pied), visible à la radiographie, nommée en l’honneur de monsieur Lenoir (qui en a fait la découverte). Elle se forme à l’endroit où le fascia plantaire rejoint l’os du talon (le calcanéum). Il ne s’agit pas d’une maladie en soi, mais d’une conséquence d’une fasciite plantaire chronique (nommé aussi aponévrosite plantaire).

Solutions

  • Semelles actives Tedop avec sangles Kinépod.
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes avec sangles Kinépod.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

Les tissus osseux sont capables de remodeler leur structure en réponse au stress. Le processus normal de remodelage requiert un équilibre entre la résorption osseuse et le remplacement osseux. Les micro-fractures apparaissent donc lorsque le processus de résorption est plus rapide que celui de remplacement. Ce déséquilibre est provoqué par l'application continue de stress répétitifs.

Le calcanéum et les métatarsiens sont les sites les plus fréquents de fracture de stress chez l'athlète.

L’étiologie des factures de stress est multi-factorielle :

  • L'intensité d’entraînement,
  • La diététique,
  • L’hyperpronation du pied : celui-ci surcharge le muscle soléaire qui peut fatiguer la partie postéro-médiane du tibia et provoquer une fracture de stress. De plus, cette hyperpronation est susceptible d'entraîner la fracture de stress du calcanéum par le manque d’absorption du choc occasionné par l’absence d’action « ressort » du pied.

Solutions

  • Semelles actives Tedop avec sangles Kinépod.
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes avec sangles Kinépod.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

L'algodystrophie ou algoneurodystrophie, également appelée syndrome douloureux régional complexe, se manifeste par des fourmillements, brûlures, douleurs intenses voire même une raideur… Sa cause est souvent difficile à trouver, et dans 20 % des cas, elle restera mystérieuse. L'algodystrophie se manifeste au niveau des articulations et des zones péri-articulaires. Il est essentiel de combattre la raideur articulaire le plus tôt possible afin d’éviter une fixation complète de l’articulation atteinte. Une rééducation active est essentielle.

Solutions

  • Semelles actives Tedop avec sangles Kinépod.
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes avec sangles Kinépod.
  • Traitement en orthokinésie
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Pathologie

La neuropathie est l’une des complications les plus récurrentes des diabètes. Elle affecte dans un premier temps les pieds et ensuite les mains. Elle est décrite comme une perte de sensations, ou encore par des engourdissements ou des picotements au niveau des orteils. Les symptômes apparaissent habituellement de façon progressive par des douleurs diffuses et intermittentes au début et peuvent s’intensifier dans le temps. Les symptômes vont et viennent mais, par la suite, ils deviennent plus fréquents. Une personne peut rencontrer, sur une longue période de temps, une perte de sensation telle qu’elle ne pourra ni sentir l’étroitesse de ses chaussures, ni même savoir si l’eau du bain est chaude ou froide, ou encore savoir si elle s’est blessée.

Il apparaît également des symptômes de faiblesses musculaires et l’affaissement progressif des arches du pied. La neuropathie diabétique est la principale cause des ulcérations et des infections des pieds et, dans des cas extrêmes, celle de l’amputation.

Il est essentiel de vérifier que le pied ne subit pas un trouble de pression pouvant favoriser une ulcération.

Solutions

  • Semelles actives Tedop avec sangles Kinépod.
  • Semelles orthopédiques actives sur mesure Kinépod et Orthes avec sangles Kinépod.
  • Solutions standards en ligne Posturoshop
  • Effectuer un bilan d’analyse auprès d’un professionnel de la santé dans une clinique OPS

Identifiez votre douleur

Trouver les solutions à vos douleurs

Le corps humain rencontre parfois des difficultés à cause de blessures, de malformations ou de douleurs diverses.

De nombreux symptômes peuvent être recensés : des raideurs, de la boiterie, un sentiments de brûlure ou d'échauffement, des sensations de pincement ou d'accrochage, etc.
Des solutions adaptées à chaque partie du corps existent pour soulager les maux et les douleurs.

Sélectionnez ci-contre sur la partie du corps qui vous fait souffrir afin de découvrir les solutions proposées pour chaque pathologie.