fbpx Les semelles orthopédiques | Clinique OPS

Les semelles orthopédiques

Faut-il soutenir les pieds de nos enfants par des semelles orthopédiques passives (dites « classiques ») et maintenir leurs chevilles par des chaussures montantes ?

 

De génération en génération, les mêmes conseils persistent ! Soutenir le pied est devenu logique et nécessaire pour tout un chacun. Mais est-ce vraiment le meilleur pour notre enfant ?

Il faut savoir qu’un enfant qui commence à marcher n’a pas la musculature suffisamment développée pour accomplir les prouesses des adultes. Et c’est bien normal ! La musculature des pieds de l’enfant va s’affiner et se développer jusqu’à 8 ans. C’est pourquoi, il est inutile de soutenir le pied de l’enfant et de maintenir ses chevilles. Soutenir et maintenir, c’est empêcher les muscles de se développer correctement.

Pour assurer un développement normal des muscles des chevilles et des pieds, il est conseillé d’éviter les chaussures à tiges montantes qui fixent les chevilles et les semelles avec soutien de voûtes qui limitent les mouvements des pieds. Ces éléments de maintien (tiges montantes et voûtes artificielles) gênent le développement naturel des muscles souteneurs des voûtes plantaires et des muscles stabilisateurs des chevilles.

Dans les cas où l’enfant accuse un retard musculaire apparent, il est recommandé de porter des semelles orthopédiques actives (opposées aux semelles orthopédiques passives) afin de stimuler les muscles à travailler dans une parfaite coordination. L’avantage avec les semelles actives, c’est qu’elles n’occasionnent aucun désagrément puisque le mouvement des pieds est physiologiquement respecté.

 

Semelles passives et actives : la différence

Ø  Une semelle orthopédique passive (dite « classique ») est une semelle qui bloque le pied dans une position dite correctrice au niveau esthétique. Elle réagit comme un plâtre si elle est rigide, et comme une minerve si elle est plus tendre. La semelle passive est donc une semelle « inhibante ».

 

 

Semelle orthopédique passive qui bloque le pied.

 

 

Ø  Une semelle active est une semelle flexible, composée d’un fin matériau rigide, à la fois souple et élastique (carbonesate). Ce matériau se déforme pour guider le pied dans un mouvement physiologique et améliorer ses fonctions (amortissement, propulsion, adaptation aux terrains irréguliers). La semelle active est une semelle « stimulante ».

 

 

Semelle orthopédique active qui dynamise le pied 

Effet « ressort » : amortit et propulse