espace patient

NOS CONSEILS À SUIVRE LORS DES TRAITEMENTS ORTHOKINÉSIQUES

Vous suivez actuellement un traitement orthokinésique OPS ? Vous trouverez ci-dessous tous les conseils pour optimiser votre traitement. Vous découvrirez également quels sont les critères pour bien choisir vos chaussures.

Vous venez d’effectuer une manipulation orthokinésique. Votre thérapeute a recherché les zones de tensions et de fixations présentes dans votre corps et a ensuite corrigé les lésions qui les entretiennent via différentes techniques posturales et dynamiques.

L’objectif de la manipulation orthokinésique est de restituer une mobilité globale posturale. Elle ne se limite donc pas à débloquer la région symptomatique. L’orthokinésiste cherche à libérer des zones clés du corps pour lui permettre de retrouver toutes ses fonctions posturales dynamiques.

À la fin de la consultation, vous pouvez ressentir un soulagement, une libération ou même une sensation de légèreté. Il faut savoir que la manipulation orthokinésique relance également la circulation sanguine des zones libérées. Un processus d’élimination de déchets s’en suit : en « ouvrant les vannes », le corps en profite pour effectuer un nettoyage interne. Il est donc normal que vous ressentiez dans les 3 à 4 jours suivants des effets désagréables comme un ressaut de la douleur et des tensions musculaires de type courbatures. C'est ce que l'on appelle « l'effet rebond ». Il correspond à l'effort fourni par votre corps pour retrouver son état d’équilibre.

Le repos n’est pas souhaité après la manipulation orthokinésique. Vous devez reprendre votre activité normalement en évitant les efforts excessifs durant 3 à 4 jours. Les efforts doivent être dosés en dessous du seuil de la douleur.

Afin d’activer la circulation sanguine de vos muscles, de conserver la mobilité acquise lors de la séance et d’aider les muscles à retrouver leur élasticité, il est conseillé de bouger (marche, petite course…), de prendre des bains chauds et de bien s’hydrater.

Après une manipulation orthokinésique, vous devez ressentir une amélioration dans les 15 jours. Lorsque le résultat est insuffisant, il est souhaitable de revoir votre orthokinésiste. Il peut être nécessaire d’effectuer un bilan postural OPS pour rechercher la raison de mise en défense de votre corps. Si un bilan postural OPS a bien été réalisé avant la manipulation, il est possible que le corps se soit remis dans une défense par habitude. C’est le cas lorsque les tensions sont présentes depuis longtemps. Plusieurs séances peuvent alors s’avérer nécessaires pour en assurer un ancrage cérébral.
Vous venez d’effectuer une rééducation posturale active via des sangles élastiques modulables et adaptables, selon la pathologie ou les défauts mécaniques analysés par votre orthokinésiste.

Les objectifs de cette rééducation sont de reprogrammer la proprioception d’un mouvement, de renforcer des chaînes musculaires posturales déficientes et de libérer des zones de tension ou de fixation.

Les conseils à suivre sont identiques à ceux de la manipulation orthokinésique puisqu’elle peut aussi favoriser des libérations de tensions ou créer des courbatures si l’orthokinésiste a privilégié le renforcement musculaire durant la séance.

Lire la notice d’utilisation des sangles
Vous venez d’acquérir des activateurs plantaires, ce qui veut dire « des semelles actives stimulantes » : elles sont étudiées pour vous équilibrer tels des amortisseurs qui équilibrent le châssis d’une voiture.

C’est pour cette raison qu’il est conseillé de respecter un temps d’adaptation et d’entraînement progressif :
• Pour les plus sédentaires, on commence par 20 minutes par jour sur la première semaine et on double ce temps chaque semaine, jusqu’à pouvoir les porter toute une journée.
• Pour les plus actifs, on peut commencer par une heure sur la journée et doubler le temps chaque jour.

Pour obtenir une bonne rééducation proprioceptive et posturale, il est souhaitable de porter vos activateurs plantaires au minimum une heure par jour.

Durant la phase d’adaptation avec les semelles « Ville », il est souhaitable de porter les semelles « Sport » (avec les chaussures de sport) en marchant, avant de les porter durant l’activité sportive. Il sera ensuite plus facile de commencer le sport avec les semelles « Sport », car elles sont encore plus stimulantes que les semelles « Ville ». La première sortie avec les semelles « Sport » ne doit pas dépasser 20 minutes. Vous pouvez augmenter de 10 à 20 minutes chaque séance jusqu’à les porter durant l’activité entière.

Vous devez être à l’écoute de votre corps et les enlever si vous sentez des contractures musculaires (c’est que l’effort aura été trop conséquent). Le repos d’un jour ou deux peut être bénéfique lorsqu’il y a eu exagération dans le temps de port, surtout dans les débuts. Il faut savoir que la correction la plus forte se situe souvent au talon (pour les activateurs sur-mesure), il est donc normal d’avoir la sensation d’un appui à cet endroit.

Il y a des pastilles velcro de protection sous la semelle au niveau des zones de frottement. Ne vous inquiétez pas si vous voyez traverser le socle en carbonesate, c’est une usure normale qui ne s’aggrave pas une fois percée (c’est la preuve du dynamisme de la semelle).

Vous pouvez laver les semelles à l’aide d’une éponge légèrement imbibée d’eau savonneuse. Il ne faut jamais les laver à la machine à laver, ni les placer près d’une source de chaleur pour les faire sécher plus rapidement (radiateur…).

Un contrôle s’effectue normalement 6 mois après le début du traitement orthopédique. Si des soucis persistent, vous pouvez vous rendre chez votre thérapeute dès 2 mois de port des semelles orthopédiques actives. Sachez que les activateurs plantaires peuvent facilement être modifiés par l’ajout d’éléments ou de sangles s’il faut ajuster la stimulation.

Des exercices sont présentés dans la vidéo d’utilisation des activateurs. Il est conseillé de les effectuer régulièrement, quelques minutes par jour, pour une meilleure rééducation posturale.



Lire la notice d’utilisation des activateurs plantaires Kinepod

Lire la notice d’utilisation des activateurs plantaires Tedop
Vous venez d’acquérir un activateur buccal, ce qu’on appelle « une gouttière dentaire active stimulante ». Son objectif est d’équilibrer les muscles de vos mâchoires de façon symétrique, afin de rééquilibrer le port de votre tête. En effet, lorsque la tête est inclinée, la posture l’est également : des compensations et douleurs posturales peuvent alors s’installer.

L’activateur buccal doit être utilisé passivement au départ, car il faut déjà s’adapter à le garder en bouche. Dans un premier temps, le cerveau croit que c’est un aliment et il favorise une hyper salivation. Il s’agit déjà d’un premier exercice pour renforcer les muscles de la langue : si la langue est placée en dessous de la gouttière, vous pouvez pousser dessus (vers le haut) afin de déglutir votre salive. Après 1 mois de port, vous pouvez effectuer le même exercice en poussant sur le palais. Vous pouvez ensuite effectuer des contractions pendant 5 à 6 secondes puis relâcher pendant la même durée (à répéter plusieurs fois).

Votre gouttière active peut aussi être utilisée activement en la mastiquant LÉGÈREMENT (jamais de mastications fortes). L’objectif est de travailler l’endurance des muscles masticateurs et d’équilibrer leur tonicité (gauche-droite du visage). Des mouvements latéraux et d’avancée de la mâchoire peuvent aussi être effectués, mais tous les exercices doivent se faire progressivement : de 2 à 3 minutes jusqu’à 20 minutes par jour.

Pour les personnes très nerveuses qui serrent les dents en dormant, il est conseillé d’effectuer les exercices avant de dormir. Une fois les mâchoires détendues, le serrage de dents ne devrait plus être présent. Si malgré tout il persiste la nuit (bruxisme intense), il est conseillé de porter la gouttière de nuit.

Il est d’ailleurs normal de vous réveiller sans la gouttière en bouche : c’est signe que les muscles se sont bien relâchés durant votre sommeil.

Des exercices sont présentés dans la vidéo d’utilisation des activateurs. Il est conseillé de les effectuer régulièrement, quelques minutes par jour, pour une meilleure rééducation posturale.



Lire la notice d’utilisation des activateurs buccaux Kinepod

Lire la notice d’utilisation des activateurs buccaux Tedop
Vous venez d’acquérir une Planche Oculaire Active pour rééduquer les muscles de vos yeux. Cette planche est un outil de rééducation orthoptique. Elle a pour objectif de renforcer la musculature oculomotrice, rééduquer la coordination des muscles oculomoteurs, améliorer la proprioception oculomotrice et agir sur la posture en chaîne descendante.La Planche Oculaire Active doit être utilisée de manière progressive : de 2 à 3 minutes d’exercices par jour pour commencer à 15 à 20 minutes par jour.

La Planche Oculaire Active est placée face au nez du patient, soit horizontalement, soit verticalement, selon le travail musculaire souhaité.Vous devez visualiser deux lignes qui s’entrecroisent sur deux points de la même couleur. Essayez de déplacer le croisement de ces deux lignes sur les autres points, de façon à travailler la convergence et la divergence oculaire. L'exercice le plus facile est de placer la planche horizontalement en fixant du regard un point sur la ligne centrale. Cette ligne va se dédoubler sur le point fixé. Ensuite, il faut essayer de changer le croisement de ces deux lignes sur un autre point.

La normalité est de réussir à croiser les deux lignes les plus excentrées pour faire travailler les muscles latéraux des yeux.

En position verticale, commencez par le croisement des lignes centrales, puis les lignes du haut et du bas de la planche. Si vous n'arrivez pas à faire croiser les lignes, essayez avec un œil de suivre chaque point sur chaque ligne, horizontalement et verticalement. Faites l'exercice avec chaque œil et réessayez ensuite de croiser les lignes avec les deux yeux.



Lire la notice d’utilisation de la Planche Oculaire Active
Choisir de bonnes chaussures n'est pas toujours évident. C’est pourquoi, Clinique OPS a établi des critères de bonnes chaussures et analyse régulièrement les chaussures du marché pour vous donner son avis.

En savoir plus