espace pro

EN SAVOIR PLUS SUR LES PLANCHES OCULAIRES ACTIVES

LE SAVIEZ-VOUS ?

La planche oculaire active est un outil diagnostic pour vérifier si les muscles oculomoteurs sont performants en coordination et en endurance et c’est aussi un outil de travail pour améliorer ces mêmes troubles.

Elle permet de contrer la fatigue oculaire et les migraines ophtalmiques. Celles-ci surviennent souvent le soir ou lorsqu’il y a peu de luminosité.

Les causes d’un déficit oculomoteur :

  • Les ordinateurs et la télévision : l’œil est toujours immobile sur une vision à même distance. Pour les films, l’œil est souvent trop sollicité en saccade avec des variations courtes et rapides.
  • La génétique : myopie…
  • Les lunettes mal adaptées.

Action posturale

Si un œil est plus faible que son voisin, le premier réflexe du cerveau est d’avancer cet œil en effectuant une rotation de la tête. Si un œil est en hyperphorie (œil plus haut au repos), la tête va s’incliner pour assurer une horizontalité du regard. Le cerveau fait le maximum pour assurer l’horizontalité du regard. C’est sa première priorité posturale. La planche oculaire active est utilisée pour la rééducation des muscles des yeux, soit horizontalement, soit verticalement, selon le travail musculaire souhaité.

OBJECTIFS

  • Lutter contre la fatigue oculaire.
  • Renforcer la musculature oculo-motrice en améliorant principalement l’endurance.
  • Rééduquer la coordination des muscles oculo-moteurs (supérieur, inférieur, gauche et droit). Favorise le travail des deux yeux ensemble.
  • Améliorer la proprioception oculo-motrice.
  • Agir sur la posture en chaîne descendante : il faut savoir qu’une insuffisance des muscles oculaires (souvent asymétrique) est très courante et qu’elle peut perturber le port de la tête. Grâce à cette planche, il est devenu facile de rééduquer la musculature et la proprioception des yeux, et par ce fait, d’éliminer les troubles posturaux liés à l’insuffisance oculo-motrice. Cette planche est l’outil indispensable pour une parfaite rééducation orthoptique.

LES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
DES PLANCHES OCULAIRES ACTIVES

planches occulaires actives
La planche oculaire active est formée de 5 axes.

Port horizontal : la ligne regardée se dédouble et se croise sur un point
Port vertical : chaque œil voit une ligne. Il faut aussi les croiser sur le même point.
Symétrie parfaite de la POA.

Emplacement du nez pour faciliter le travail de convergence. La planche peut ensuite être remontée pour placer l’axe central à la hauteur des yeux (plus difficile).

Intéressant pour défocaliser : croisement loin et croisement proche instantané sans progression.

2 degrés de difficultés : planches oculaires actives A et B

La POA A améliore l’endurance (+++), la force (+) et la coordination (+++).
La POA B améliore encore plus la force (+++).
logo kinepod