LES ARTICLES OPS

CYCLISME ET SEMELLES ORTHOPÉDIQUES ACTIVES.

Christophe Otte
Orthokinésiste
Physiothérapeute, podologue, ostéopathe, posturologue
CYCLISME ET SEMELLES ORTHOPÉDIQUES ACTIVES.
L'un des plus grands défis pour la performance d'un cycliste est d'obtenir l'alignement et le positionnement correct du pied sur les pédales, en fonction de la position des genoux et des hanches, tout en éliminant les mouvements indésirables et la perte d'énergie. Après des milliers de tours de pédale, un mauvais positionnement peut entraîner des blessures aux genoux, aux hanches, des douleurs aux pieds et au dos… tout ce qui entrave les performances, surtout pour un coureur confirmé. Une grande partie de ce mauvais positionnement peut être causée par une mauvaise fonction du pied en dynamique (éversion-inversion anormale), une différence de longueur des jambes, une déformation articulaire du pied (plat, creux…), des déséquilibres musculaires, une mauvaise position des crampons ou des chaussures de cyclisme mal ajustées…
 
La fabrication de semelles orthopédiques actives (activateurs plantaires) adaptées au cyclisme est très complexe. L’orthésiste-orthokinésiste doit tenir compte de la biomécanique du cycliste, de son niveau de compétence, de sa discipline, de la technologie de son vélo et des caractéristiques limitantes de ses chaussures. Un vrai défi que le laboratoire Kinépod (laboratoire partenaire des Cliniques OPS) relève quotidiennement pour ses patients cyclistes professionnels.

Nous pourrions penser que les cyclistes ne s'inquiètent que de blessures traumatiques causées par un véhicule parce qu’ils voyagent sur la route, mais ils souffrent également de microtraumatismes physiques par sursollicitation de leur organisme. La population cycliste a tendance à présenter moins fréquemment de problèmes de pieds que les autres athlètes, mais elle en a plus aux étages supérieurs. Ce phénomène est en grande partie lié à la fixation des pieds sur les pédales.  Pour cette raison, une semelle orthopédique active (activateur plantaire) est à privilégier lorsqu’un trouble biomécanique du pied est détecté dans un bilan postural OPS. Elles préservent et sollicitent les pieds dans le maximum d’amplitudes possibles. 
 
 
 
La sélection des matériaux et d'autres éléments de conception dépendent du diagnostic et de la discipline du cycliste.
Les semelles orthopédiques se doivent d’être assez fines à cause de l’étroitesse des chaussures de cyclisme.
Le matériau correcteur des semelles orthopédiques actives, le carbonésate, n’a pas les mêmes caractéristiques de rigidité et d’élasticité selon le cycliste d'élite sur piste ou d'endurance sur route. 
Il faut aussi tenir compte de la chaleur et du gonflement du pied dans des chaussures trop souvent étroites. C’est une raison pour laquelle les chaussures moulées et les semelles orthopédiques passives (rigides) sont moins bien supportées chez les cyclistes d’endurance. L’inconfort se fait ressentir sur la distance et s’aggrave selon la température. Les semelles orthopédiques actives (activateurs plantaires) sont appréciées au niveau du confort parce qu’elles ont une élasticité qui s’adapte au changement du pied durant l’effort, et au niveau de la performance grâce à leur correction dynamique. Elles procurent une stabilité du pied qui améliore la poussée à chaque pédalage, tout en assurant une mobilité et un amortissement efficaces pour préserver les articulations supérieures aux pieds (genou, hanche, bassin).
 

 

Analyse avec le logiciel de la posture Clinique OPS : réajustement du genou avec les semelles orthopédiques actives Kinépod (activateurs plantaires).
 
Les semelles orthopédiques actives sur mesure KINÉPOD ont la particularité d’être ajustables instantanément par le thérapeute qui suit le cycliste sur le terrain. Selon son état de fatigue ou ses souffrances, il est possible d’ajouter des éléments ou des sangles élastiques à l’activateur plantaire.

Suite à une blessure, il est facile de modifier les semelles orthopédiques actives de manière à décharger la zone douloureuse, et ce, même si elle se situe à distance des pieds. Les effets des corrections peuvent se faire ressentir jusqu’au dos.
 
 
Si un cycliste porte déjà des semelles orthopédiques dans sa vie quotidienne, il en aura certainement besoin pour faire du vélo. Cependant, la semelle spécifique au cyclisme aura d’autres caractéristiques.
 
 
 

« Un examen Postural OPS à la pointe de la technologie médicale. Le port des semelles KINEPOD a peu à peu réduit mes douleurs corporelles, mais surtout celles liées à l’effort musculaire. Leurs caractéristiques actives surprennent le corps au début, mais après quelques semaines d’utilisation cela devient naturel et les efforts semblent plus faciles. »

SANDY CASAR


 
 
Le réglage du vélo est essentiel pour éviter de mauvais gestes répétitifs sur de longues distances !

Tous les vélos ne se ressemblent pas et le réglage de la mobilité des pédales est essentiel. Il ne suffit pas de mettre de bonnes semelles orthopédiques pour obtenir un parfait réglage postural. Le vélo doit impérativement être ajusté au cycliste que ce soit au niveau de la selle, du guidon, de la mobilité des pédales…
La pathologie du pied la plus rencontrée chez le cycliste est la métatarsalgie (douleur sous l’avant du pied). L'avant-pied est porté sur la pédale lors de la transmission de la charge du cycliste. Il subit énormément de contraintes répétitives de par les longues distances parcourues. Un petit défaut de positionnement de l’avant-pied peut rester insignifiant sur des petites distances, mais il sera vite problématique sur de longues distances répétées par la mauvaise répartition des pressions des os de l’avant-pied sur la pédale.
En résumé :
Un mauvais pied ou une mauvaise correction du pied (chaussures et semelles) peuvent favoriser :
  • de l’inconfort avec des échauffements plantaires,
  • des blessures des pieds et des étages supérieurs par perturbation de l’équilibre postural dynamique,
  • une perte de performance et de précision des coups de pédales.
Toutes ces contraintes et leurs conséquences peuvent être amplifiées par un mauvais choix de chaussures et de chaussettes, ainsi qu’un mauvais réglage du vélo.
C’est la raison pour laquelle, il est recommandé de solliciter le savoir-faire :
  • d’un expert en matériel de cyclisme pour conseiller le sportif dans la sélection et le réglage de son matériel,
  • d’un expert en biomécanique posturale et dynamique tel qu’un orthokinésiste-posturologue pour effectuer un bilan postural OPS qui détecte les moindres failles corporelles (inégalité de membre inférieur, déformation et trouble fonctionnel du pied…) et pour proposer des activateurs plantaires adaptés si nécessaire.

Analyse avec le logiciel de la posture Clinique OPS : différence de membre inférieur engendrée par une déformation du pied. Le genou droit est en contrainte !

 
 
 
Découvrez en détail la technologie de la semelle orthopédique Kinépod Sport https://www.kinepod.com/semelle-orthopedique/sport/
 

Découvrez les traitements orthopédiques posturaux actifs : semelles orthopédiques activessemelles orthopédiques sportsemelles posturales et proprioceptives, semelles fonctionnellesgouttières dentaires activesactivateurs dentaires pluri-fonctionnelstétines buccales activesplanches rééducatrices des yeuxactivateurs posturaux.
Pour trouver les causes des douleurs, découvrez l’examen de la posture OPSun bilan postural complet qui comprend un bilan podologique, une analyse de la posture, un examen du dos …
Découvrez l’avis de patients qui ont eu les traitements actifs sur le blog apod, et sur le site kinépod.
Tous les traitements posturaux standard sont accessibles sur le site posturoshop.
La formation en orthokinésie (posturologie dynamique) est accessible aux professionnels de la santé : physiothérapeutes, kinésithérapeutes, ostéopathes, médecins, coachs sportifs…