LES ARTICLES OPS

POURQUOI BIEN MASTIQUER EST-IL SI IMPORTANT ?

Christophe Otte
Orthokinésiste
Physiothérapeute, podologue, ostéopathe, posturologue
POURQUOI BIEN MASTIQUER EST-IL SI IMPORTANT ?
La mastication est souvent considérée comme anodine. Elle a pourtant un rôle primordial sur notre santé.
La digestion commence dans la bouche


La qualité de l’alimentation ingérée dépend en grande partie de la performance masticatoire.
Notre organisme utilise la digestion pour faire le tri entre les nutriments qui lui sont nécessaires et ceux qui sont indésirables et transformés en matières fécales. Pour que cette sélection s’opère parfaitement, il faut que les aliments soient broyés par nos dents puis séparés en éléments miniatures par nos enzymes digestives.
Aussi la digestion ne commence-t-elle pas dans les intestins ni dans l’estomac, mais bel et bien dans la bouche.
Bien mastiquer a plusieurs nécessités dans la digestion :
  • Le bol alimentaire broyé, mélangé avec la salive crée une bouillie pour faciliter son passage dans l’œsophage afin d’atterrir dans l’estomac. Ce mécanisme doit permettre une déglutition sans douleur et éviter le risque « fausse route », c'est-à-dire l’aliment qui prendrait le chemin des voies respiratoires.
  • Lorsque l’aliment arrive sous forme de bouillie dans l’estomac, les enzymes digestives peuvent plus facilement et plus rapidement assurer l’absorption des micronutriments.
  • La mastication permet de digérer plus vite et d’une manière économique. C’est un élément qui réduit considérablement la fatigue après un repas.
  • Certaines enzymes digestives sont déjà présentes dans la salive telle que l’amylase qui digère l’amidon, le glucide de féculents comme la pomme de terre ainsi que du pain. Il n’y a qu’en mastiquant suffisamment longtemps que l’on peut absorber correctement l’amidon du pain.

Mastiquer peut aider à mincir !



La mastication permet aussi de servir de balance pour mesurer la quantité de nourriture nécessaire.  Bien mâcher peut donc aider à mincir. C’est en mâchant que le cerveau libère l’histamine, un neurotransmetteur donnant le sentiment de satiété.
Ce sentiment de satiété est censé arriver au bout de 15 à 20 minutes de mastication. En somme, plus on mâche, plus on mange lentement. Et plus on mange lentement, moins on ingurgite des aliments puisqu’on laisse intervenir le sentiment de satiété. Et moins on mange, moins on prend de poids !
 

Combien de fois faut-il mastiquer les aliments ?

Selon les études, la mastication idéale d’aliments pour obtenir un sentiment de satiété et manger moins est située entre 30 et 40 fois.
L’alimentation moderne est de plus en plus molle. Se mettre à compter la mastication selon sa densité risque de nous faire perdre le plaisir de manger. La bonne réponse est qu’il faut mastiquer jusqu’à ce que le contenu de la bouchée soit réduit à l’état de bouillie. Le nombre de mastications sera évidemment plus élevé pour des aliments durs comme des fruits secs et moins élevés pour la nourriture molle comme du pain sans mie.
 
La mastication aurait un impact sur les fonctions cognitives et le risque de démence !

La plupart des études recueillies par Tada et Miura indiquent une association positive entre la mastication et la fonction cognitive, y compris la démence chez les personnes âgées. Moins on mastique, plus on a de chances de développer une démence sénile, sans pour autant que le lien soit parfaitement compris.
 
Une bonne mastication favorise une bonne posture !

Mastiquer longtemps est un conseil que tout parent donne à ses enfants. Mais pourquoi est-ce devenu si difficile à appliquer ? Autant les enfants que les adultes se plaignent qu'il est fatigant de mastiquer.
Il faut savoir que la mastication physiologique se fait de manière alternée gauche droite. Cependant, ce mécanisme de coordination naturel peut avoir été perturbé par une répétition anormale de mauvais gestes. Dans la plus jeune enfance, les premiers aliments sont mous. L’enfant commence à mastiquer par son côté prédominant, à droite s’il est droitier, à gauche s’il est gaucher. L’aliment mou est avalé avant même d’avoir voyagé des 2 côtés de la bouche. À cause des aliments mous, l’enfant mastique sans cesse du même côté parce qu’il n’a pas la nécessité de mastiquer des deux côtés. Il va renforcer sa musculature de manière asymétrique, occasionner un port de tête incliné et perturber la posture en chaîne descendante. Ce mécanisme s’amplifiera en période de stress lorsqu’il y aura du serrage de dents continu (bruxisme) et une inflammation de la mâchoire sursollicitée.
Mastiquer du même côté de manière continue est fatigant parce que la musculature de la mâchoire est un élastique qui s’étire et se raccourcit en alternance dans un mouvement de balancier gauche-droite. Ce mécanisme alternatif permet une économie d’énergie de la musculature lors de la mastication. Une personne qui mastique sans cesse du même côté dépense plus d’énergie parce qu’il n’utilise pas ce mécanisme de balancier. Il sera donc plus vite fatigué en mangeant et il aura une tendance naturelle d'avaler "tout rond".

La solution pour rééduquer ses mâchoires en équilibre !

Pour reprendre le goût de mastiquer sans souffrir, il est conseillé de renforcer la musculature en symétrie et de la rééduquer proprioceptivement dans un mouvement physiologique. Le meilleur moyen est d’effectuer une rééducation maxillo-faciale fonctionnelle avec un activateur buccal, c'est-à-dire une gouttière dentaire active brevetée que l’on mastique et qui assure une symétrisation des muscles des mâchoires.


 

Biblio :

Cassady BA, Hollis JH, Fulford AD, Considine RV, Mattes RD. Mastication of almonds: effects of lipid bioaccessibility, appetite, and hormone response. Am J Clin Nutr. 2009 Mar;89(3):794-800. doi: 10.3945/ajcn.2008.26669. Epub 2009 Jan 14. PMID: 19144727.  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19144727/

Jak, « Mastication : 32 est-il vraiment le chiffre magique ? », Konjak Paris, 25 mars 2021, https://www.konjakparis.com/blogs/le-blog-de-jak/mastication-32-est-il-vraiment-le-chiffre-magique

Tada A, Miura H. Association between mastication and cognitive status: A systematic review. Arch Gerontol Geriatr. 2017 May-Jun;70:44-53. doi: 10.1016/j.archger.2016.12.006. Epub 2016 Dec 14. PMID: 28042986. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28042986/



Infos:

Découvrez les traitements orthopédiques posturaux actifs : semelles orthopédiques activessemelles orthopédiques sportsemelles posturales et proprioceptives, semelles fonctionnellesgouttières dentaires activesactivateurs dentaires pluri-fonctionnelstétines buccales activesplanches rééducatrices des yeuxactivateurs posturaux.

Pour trouver les causes des douleurs, découvrez l’examen de la posture OPSun bilan postural complet qui comprend un bilan podologique, une analyse de la posture, un examen du dos …
Découvrez l’avis de patients qui ont eu les traitements actifs sur le blog apod, et sur le site kinépod.
Tous les traitements posturaux standard sont accessibles sur le site posturoshop.

La formation en orthokinésie (posturologie dynamique) est accessible aux professionnels de la santé : physiothérapeutes, kinésithérapeutes, ostéopathes, médecins, coachs sportifs…Témoignages et avis sur Wanarun, blog 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14